facebook twitter instagram linkedin google youtube vimeo tumblr yelp rss email podcast phone blog search brokercheck brokercheck Play Pause
Évolution des marchés 2021 Q2 Thumbnail

Évolution des marchés 2021 Q2

Reprise économique

L’économie mondiale menée par les États-Unis poursuit sa reprise progressive, soutenue par la réouverture de l’économie et la distribution du vaccin contre la COVID-19. Une hausse de la consommation est prévue jusqu’en 2021, alimentée par l’épargne excédentaire des consommateurs et la demande refoulée de biens et de services. La reprise prendra fin à mesure que le secteur des services rattrape son retard par rapport au secteur manufacturier. Dans ce contexte, des rendements moyens dans les marchés sont attendus au cours des prochaines années, et il n’est pas impossible que les marchés fassent même mieux.

Marchés boursiers

L’indice S&P 500 a progressé de 8,2 % au cours du trimestre, ce qui a entraîné un rendement de 14,4 % pour les six premiers mois de l’année. De même, l’indice composé S&P/TSX a progressé de 7,9 % au cours du trimestre et de 15,7 % au premier semestre. La croissance de l’indice composé S&P/TSX est en partie attribuable aux prix élevés du pétrole, qui ont connu une hausse de 24 % au cours des trois derniers mois et de 51 % au cours des six derniers mois. La reprise économique mondiale devrait maintenir la forte demande de produits de base et de pétrole brut, ce qui contribuera à la hausse de la rentabilité de l’indice composé S&P/TSX pour le reste de l’année.

États-Unis

L’économie américaine a atteint un creux à l’été 2020 et est passée de la contraction à la reprise. Depuis le mois d’août, l’indice des directeurs d’achats (PMI) de l’ISM des États-Unis indique une augmentation importante de l’activité manufacturière, mois après mois. Si l’on se fie aux indicateurs macroéconomiques, les bénéfices devraient fortement augmenter en 2021 : ils devraient non seulement renouer avec leurs niveaux de 2019, mais également les dépasser à la faveur de la libération de la demande refoulée et de l’épargne personnelle excédentaire. L’indice S&P 500 a progressé de 8,2 % au cours du trimestre, ce qui a entraîné un rendement de 14,4 % pour les six premiers mois de l’année. Au cours de l’été, la combinaison d’une Réserve fédérale américaine potentiellement moins accommodante, d’un sommet de la croissance économique et d’une hausse de la valorisation troublera très probablement les marchés. Cependant, les investisseurs détiennent une quantité historique de liquidités dans leurs comptes; les reculs pourront donc difficilement se transformer en correction ou en marché baissier. En mai, nous avons enregistré un recul d’environ 4 % avant que des liquidités ne soient réinvesties dans les placements. Les ingrédients restent en place pour que tout recul soit éphémère.

Marchés émergents

Dans les marchés mondiaux, l’indice MSCI EAEO a progressé de 4,4 % au deuxième trimestre, entraînant un gain de 7,3 % pour les six premiers mois de l’année. Le Fonds monétaire international prévoit que de nombreuses régions du monde, plus particulièrement les pays émergents et en développement d’Asie, pourraient connaître une croissance supérieure à celle des États-Unis en 2021 et en 2022. Sur 12 mois, les exportations mondiales des cinq plus grands exportateurs du monde semblent s’améliorer, à commencer par celles de la Chine.

Inflation

À court terme, les taux d’intérêt devraient rester exceptionnellement bas partout dans le monde. Toutefois, les mesures de création monétaire de la Fed et les mesures de relance budgétaire du gouvernement fédéral américain, qui se chiffrent en milliers de milliards de dollars, ont entraîné une accentuation de la courbe des taux. Dans ce contexte, nous pensons que les titres de créance se porteront bien et que les obligations de courte durée surpasseront les obligations de longue durée. Les défaillances de crédit se maintiendront tout au long de la reprise en raison de l’incidence des confinements liés à la COVID-19. À cet égard, la sélection des titres et l’analyse minutieuse du crédit sont d’une importance capitale.

Comme toujours, si vous avez des questions au sujet des marchés ou de vos placements, je suis là pour y répondre.